Formation à l’accompagnement

La profession de formatrice, responsable du site qualifiant  dans le cadre d’une association spécialisée dans la prévention des conduites à risque

OBJET

Depuis plusieurs années le Site Qualifiant d’une association spécialisée dans  « la prévention des conduites à risque » assure la formation pratique des stagiaires en alternance avec l’enseignement théorique, dispensé par les différentes écoles d’assistantes sociales de la région parisienne. Dans le cadre de l’intervention sociale d’intérêt collectif (ISIC), la méthodologie proposée à l’étudiant par la formatrice de terrain de cette association est celle de la recherche-action.

DEROULEMENT

Suite à plusieurs rencontres de la formatrice avec l’équipe des éducateurs d’une association qui apporte un soutien aux mineurs et jeunes majeurs étrangers en danger, dans un contexte migratoire,   a émergé une demande  de la part des intervenants d’être soutenus dans leurs interventions auprès des jeunes pour faire face aux différentes problématiques telles que la consommation de cannabis, la signification de cette transgression, l’interdiction de consommer dans les lieux d’accueil, la consommation de tabac et de l’alcool.

La recherche-action s’est déroulée sur la durée de l’année scolaire avec une intervention de la formatrice et de la stagiaire tous les 15 jours dans le cadre des cours de français préparés ensemble avec les bénévoles et  l’enseignante. Deux groupes de mineurs ont été constitués dont un animé par la stagiaire.  Avec l’accord des participants nous avons décidé de travailler avec des images, des journaux, du matériel apporté par les jeunes qui ont choisi de participer aux cours, dans le but de créer un cahier de prévention.

RESULTATS

  • Guidée par sa formatrice la stagiaire a écrit une autobiographie raisonnée pour confirmer son choix professionnel et elle a sollicité l’équipe des éducateurs à participer à l’écriture d’un projet avec:
  • Un état des lieux et un diagnostic sur la situation des jeunes dans un contexte migratoire, des objectifs à court terme et long terme, des modalités d’intervention, les moyens, les outils, la modalité d’évaluation.
  • La mise en place d’un cycle de cours de français ayant comme sujet «la prévention des conduites à risque» et l’utilisation pour chaque participant d’un cahier de prévention pour permettre la continuité d’un suivi individualisé par les éducateurs de l’association et d’un deuxième cycle de cours pour l’année suivante.
  • Des réunions d’évaluation avec les éducateurs pour échanger sur le niveau de participation des jeunes et leur proposer de remplir un questionnaire de satisfaction.
  • L’organisation «d’une journée portes ouvertes» animée par les jeunes qui ont participé aux cours et à l’évaluation de l’intervention.

Formatrice, accompagnatrice de projets individuels et collectifs-Fernanda Pasquetti

pasquetti.fernanda@free.fr