Regarder différemment son parcours pour se développer

Retour d’O. sur la séance du 31 mai 2011 :

Pour cette séance j’arrive à l’heure et  même en avance, chose qui est assez significatif pour moi, car en effet j’arrive très souvent en retard à mes rdv.

Dès le départ de cette séance je me sens stressé, une sorte d’angoisse qui me tient, je focalise sur mon écrit, et me dit qu’il n’est pas assez explicite, insuffisant dans son élaboration.

J’allume mon ordinateur portable et met a disposition mon écrit  pour Virginie, pesant qu’elle allait le lire et ensuite me faire un retour ;

Au contraire Virginie m’invite à lui lire mon écrit.

Au fur et à mesure que je relis mon écrit, un basculement progressif s’opère en moi,  je vie un processus d’appropriation de cette écrit, remplit d’émotions, de ma réalité, de ma perception de mon propre parcours. Une énergie nouvelle s’empare de moi, mon regard s’éclaire… je sais exactement ce que je veux maintenant, tout y est écrit là devant moi, tout est en moi.

Je réalise que j’ai un parcours exceptionnel, dont j’ai su en tirer, une substance, une colonne vertébrale, une humilité. Je retiens que j’ai développé des compétences multiples, comme le caméléon je m’adapte a mon environnement, je me fonds dedans, et ensuite je mute.

Alors,  est ce que mon parcours, révèle une instabilité professionnelle et personnelle ?

Dans ce processus d’appropriation de mon ABR,   je me suis inscrit dans ce travail de distanciation. En effet j’ai longtemps cru et ce de manière assez négative que j’étais instable  dans les domaines  de ma vie personnelle et professionnelle. J’ai opéré un pas  de coté, fait une pause….aujourd’hui l’ABR pour moi à cette instant T, c’est changer son regard sur soi, pour changer sa façon de penser, pour changer de vie. En d’autres termes,  je vois que j’ai des compétences, qui sont plus ou moins en sommeille, je veux réfléchir dessus, pour les mettre en perspectives d’un projet qui  reste à définir pour moi.

Au sujet du voyage, tout est très bien retranscrit  dans ton compte rendu Virginie.

Je retiens, que le voyage est un élément déterminant dans mon parcours d’hier et le restera dans l’avenir. Une partie de moi que j’avais minimisé finalement.