Décembre 2017 – Le volume 10 de la Revue Présences est paru

La revue peut être téléchargée gratuitement sur le site de l’université du Québec à Rimouski (UQAR)

Vous y trouverez aussi l’intégralité des numéros précédents

PRÉSENCES volume 10 – Décembre 2017 – Sommaire :

  • L’importance de l’acte de (se) questionner pour la construction d’un cerveau en devenir (Trocmé-Fabre H.)
  • Itinérances sensibles et dialogues terrestres (Bischoff O.)
  • Processus d’autoformation expérientielle à l’oeuvre dans les kaïros de six formes de voyages (Galvani P.)
  • De l’exil de soi à l’être-là le chemin d’une individuation en recherche-action-formation (Raulin A.)
  • Un nouvel âge pour l’alternance ? (Pineau G.)
  • D’un continent à l’autre, à l’école des situations Expériences d’enseignant en Asie etrespirations formatrices (Baéta S.) Expériences d’enseignant en Asie etrespirations formatrices (Baéta S.)
  • Propositions transdisciplinaires pour une littératie de l’information (de Champlain Y. et Mallowan M.)
  • Écouter, dialoguer, former et s’autoformer pour l’enseignement scolaire (Maia da Costa L. et Rodrigues de Lucena I.)
  • Note de lecture

Hommage à René Barbier dont nous avons appris le décès fin septembre 2017

La Cohérence, René Barbier (2016)

Il me faut parler maintenant de la Cohérence. Pour moi la cohérence chez un Sujet humain, ce n’est pas la même chose que la raison, bien que ça l’englobe. Mais c’est beaucoup plus que la raison. La cohérence, ça va consister à faire jouer l’ensemble des composantes d’un être humain ; c’est-à-dire, naturellement son intellect, mais aussi sa sensibilité, son affectivité ; mais aussi ses capacités d’imagination et de dépassement de la réalité immédiate ; ses capacités aussi à entrer en relation, non seulement avec le monde mais avec les autres ; mais aussi
son aptitude à réfléchir sur ce qu’il vit, ses sensations, ses perceptions, ses idées, ses constructions mentales. Et ceci, tout ceci dans un souci quand même de clarté maximale, d’articulation, de cohésion d’ensemble. Cette cohésion d’ensemble n’est pas uniquement du registre d’une pensée aristotélicienne, c’est-à-dire d’un principe d’identité de non-contradiction et de tiers exclu. On doit y reconnaître aussi la possibilité d’une pensée dialectique. Pas forcément d’ailleurs de dépassement comme dans la tradition hégélienne ou marxiste mais aussi d’une pensée dialectique sans dépassement, sans synthèse. Il faut l’ouvrir aussi à la perspective d’une sagesse taoïste qui prend en compte le Tao dans ses deux dimensions, Yin et Yang, où les deux dimensions sont articulées parce que dans chaque pôle il y a en quelque sorte la graine de l’autre.
Donc la cohérence, c’est quelque chose de beaucoup plus vaste que la raison. La raison n’est qu’une toute petite partie, même si dans la pensée occidentale elle obtient la part du lion. Je crois vraiment que justement cette réduction de l’ensemble de la cohérence dans la pensée occidentale à la pensée aristotélicienne nous a conduits, surtout à partir de Descartes, à, à la fois au progrès évident sur le plan matériel parce que ça a donné lieu à des travaux scientifiques qui ont apporté quelques éclaircissements sur ce qu’on peut appeler le réel, c’est-à-dire cet insondable et non symbolisable, mais en même temps qui a construit une nouvelle réalité qui aliène le Sujet humain parce qu’elle le réduit justement à une cohérence appauvrie.

Donc pour moi il s’agit bien de revenir à la question de la cohérence et d’en faire un véritable enjeu à une accessibilité à la vérité. La vérité restant toujours l’attrait, on pourrait dire, ou le désir du philosophe, mais en même temps un point focal qui est toujours à l’horizon et qui n’est jamais complètement atteint.

Voilà un petit peu pour moi la première considération sur la question de la cohérence dont je fais un de mes points centraux de ma philosophie et de la vie.

René Barbier, La Cohérence, lien vidéo.

René Barbier, CIRET, 2015, Le Tiers Caché.

Septembre 2017 – Dynamiques Identitaires à l’Épreuve des Transitions

Vient de paraître

N° 212

Les dynamiques identitaires
à l’épreuve des transitions

  dirigé par Muriel Deltand et Thérèse Perez-Roux

La formation et l’enseignement sont des espaces fréquemment traversés par des tensions confrontant acquis de l’expérience et nouveaux savoirs scientifiques, temporalités institutionnelles et temps de formation ou, plus largement, projet personnel et choix professionnels en devenir. Au centre de transformations sociétales fortes, ces tensions invitent à aborder les enjeux identitaires liés à la (re)définition de soi, au choix de nouveaux métiers et à la manière dont ceux-ci se (et nous) positionnent dans l’espace social. Face à ces questions impliquant différemment le sujet, les auteurs de ce dossier d’Education permanente s’intéressent aux dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions en situation de formation et d’enseignement, au prisme des défis et des opportunités qui s’y révèlent.

Consulter le sommaire

Commander ce numéro

Parcours Numéro 3 Mai 2017

Parcours Numéro 3 Mai 2017

Avril 2017 – Education, Environnement, Citoyenneté

Ouvrage collectif, écrit sous la direction de Lucie SauvéIsabel Orellana, Carine Villemagne et Barbara Bader Education Environnement

paru aux Presses de l’Université du Québec dans la collection Repères Contemporains dirigée par Pascal Galvani.

Résumé :

Si au cours des 40 dernières années le champ de l’éducation relative à l’environnement s’est largement déployé, la nature des enjeux socioécologiques actuels appelle à un nouvel examen des assises de ce champ et à l’explicitation des courants qui émergent.

Le présent ouvrage offre donc une mise à jour de plusieurs fondements de l’action éducative en matière d’environnement. Au fil des chapitres, les auteurs proposent un «patrimoine» de repères contemporains pour inspirer et fonder cette action, c’est-à-dire toute forme d’éducation ayant trait au rapport personnel et social au milieu de vie: l’éducation à la nature, à la conservation, à la santé environnementale, au développement durable, etc.

Ces repères sauront rejoindre les enseignants en formation initiale et continue, de même que toutes les personnes qui œuvrent dans les domaines de la formation, de l’éducation spécialisée, de l’animation, de l’interprétation, de la médiation ou de la communication. Ils pourront nourrir leur réflexion éducative, donner plus de signification et de pertinence à leur pratique et inspirer ces professionnels pour qu’ils sachent mieux arrimer leur travail pédagogique aux enjeux et aux défis actuels d’ordres socioécologique, épistémologique, éthique, politique et autres.

[Read more...]

Mars 2017 – La reconnaissance de l’éthos professionnel en situation d’accompagnement de bénévoles – Florence Tardif Bourgoin

 

Florence Tardif Bourgoin, Docteure en formation d’adultes (CRF Cnam) et chargée de cours (Cestes Cnam et Irts Montrouge), vient de publier sa thèse à l’Atelier National de Reproduction des Thèses.

La Reconnaissance de l’éthos professionnel en situation d’accompagnement de bénévoles. Couverture et Résumé